Avant / Après : quelques photos des troglos

Les travaux et aménagements ont été nombreux ces trois dernières années, et beaucoup de nos hôtes étaient d'ailleurs intéressés par la découverte du site et des aménagements en cours. Voici donc un bref aperçu des lieux avant (en 2015) et après.

L'histoire du cellier devenu salon

Le cellier de notre habitation a été l'un des premiers chantiers sur lequel nous nous sommes attelés. A l'été 2015, une semaine complète à trois avec le matériel adapté (un compresseur avec marteaux piqueurs pour décaisser le sol qui n'était pas de niveau, des pelles et brouettes ainsi qu'un dumper et un camion benne pour évacuer les quelques mètres cubes de tuffeau décaissés) ont été suffisants pour faire une dalle (liège et chaux) et chape (sable et chaux), en prenant au préalable le soin de passer la nouvelle distribution électrique.

Une cave troglodytique, utilisé en scellier (2015)

Une étagère / bibliothèque fait le tour de près d'un tiers de cette pièce, comme ont peut l'apercevoir sur la gauche. Les murs ont été pour leur part revêtus d'un lait de chaux aérienne pour offrir davantage de luminosité à cet espace salon, situé en renfoncement de l'habitation (6 / 12m de la façade extérieure).

Salon d'une habitation troglodytique à La Rochère

Petite salle d'eau deviendra grande

La salle d'eau est sans conteste la pièce que nous avions hâte de refaire, car très exiguë : peu d'espace pour se mouvoir et un plafond très bas. Sans parler de l'accès peu pratique, toutes les pièces étant en enfilade. Nous avons donc creusé un couloir pour arriver de l'autre côté de la cloison, et ainsi creuser pendant près de 18 mois avec de petits moyens (perforateurs classiques et évacuation dans des sacs de gravats de 25 Kg). Cela a été laborieux, mais cela valait la peine !

La salle d'eau, à notre arrivée en 2015

La salle d'eau en 2017, avec son nouveau couloir sur la gauche

Le gîte troglodytique du vigneron

La première cavité que nous avons mis en location saisonnière était déjà fonctionnelle, disposant de l'eau et de l'électricité. Nous avons toutefois rafraîchi les lieux, créant une ouverture digne de ce nom pour la pièce d'eau. Le chantier a débuté en avril 2015 pour une ouverture sur airbnb à compter du mois de septembre suivant. Son poêle à bois est très apprécié, tout comme sa salle de bain. Face au problème d'humidité persistant, nous nous sommes résolus à installer un déshydrateur à adsorption un an plus tard (sept. 2016), une sonde mesurant le niveau de l'hygrométrie et déclenchant l'appareil automatiquement afin d'assainir l'air ambiant.

L'habitation troglodytique à notre arrivée, en février 2015

Le gîte troglodytique du vigneron une fois raffraîchi

Le gîte troglodytique 1875

Après plusieurs mois de réflexion et consultations suite à notre arrivée, nous sommes parvenus à définir quels aménagements effectuer sur l'ensemble de caves utilisées comme annexes par les précédents occupants. Si le chapitre confortation était facile à régler par le recours à une entreprise spécialisées, la gestion de l'humidité (quel système de ventilation), le mode de chauffage et la viabilisation (réseaux électriques, eau et eaux usagées) ont demandé un certain temps. Sans compter l'aménagement intérieur, et la révision de nos plans afin de retenir la meilleure configuration. Le standing du gîte troglodytique 1875, terminé en mai 2017, est toutefois à la hauteur du temps consacré. Nous avons en effet tiré de nombreux enseignements de nos précédents aménagements, et sommes donc montés en gamme, comme l'illustrent les commentaires sur airbnb.

La cavité de tuffeau, à notre arrivée en 2015

Le gîte troglodytique 1875, terminé en mai 2017

Ravalement de la façade troglodytique

Le gîte 1875 a ainsi été nommé en raison de l'inscription sur la façade. Celle-ci a fait l'objet d'un ravalement par une entreprise spécialisée, à laquelle nous avions confié la confortation des lieux, les carottages pour la ventilation naturelle ainsi que les réseaux extérieures (tranchées). Le chantier s'est étalé sur le printemps / été 2016.

Façade du troglo 1875, en Val de Loire

La façade de l'ensemble après ravalement au sable du Loir et chaux

Si vous souhaitez de plus amples détails sur les travaux, vous pouvez aussi consulter l'article réalisé par le site 18h39.fr à ce sujet.

Posts à l'affiche